lundi 24 juin 2013

Reportage : Maison de la Reine Mary

Il y a quelques mois, je suis allée passer un week-end à Londres organisé par le Comité d’Entreprise de mon travail. J’avais distraitement regardé le programme, et après un lever très matinal, la traversée de la Manche en Eurostar, nous voilà dans un bus qui nous emmène au château de Windsor.
C’est lorsque nous nous sommes retrouvés dans la file d’attente avec nos billets à la main que j’ai réalisé que nous allions visiter dans quelques minutes la fabuleuse Maison de Poupées de la Reine Mary dont j’avais seulement entendu parler. Quelle magnifique surprise !!!
Après quelques minutes d’attente, je découvre la Maison. Les visiteurs sont à touche-touche les yeux écarquillés. Il faut suivre le circuit et tourner tout autour de la Maison sans s’arrêter de marcher. Même avec de minuscules pas, le tour de la Maison est fait en 10 minutes et même en essayant de regarder partout à la fois, c’est trop rapide. Et en plus, il est interdit de prendre des photos.
J’avais tout vu, c’était une surprise exceptionnelle, mais malgré cela je ressentais une immense frustration : pas une photo à rapporter, pas un commentaire sur l’histoire de la maison...
La suite du week-end s’est déroulée à merveille mais dès mon retour à la maison j’ai cherché à en savoir un peu plus. J’ai trouvé 2 livres consacrés à la Maison de la Reine Mary que je me suis procuré de toute urgence :
 


Queen Mary’s Dolls’House - Official Souvenir Guide (Royal Collection Publications)

The Queen’s Dolls’ House de Lucinda Lambton (Royal Collection Publications)

Ces 2 ouvrages m’ont appris ce qui suit :
La Reine Mary est née en 1867, elle est morte en 1953, c’était l’épouse du Roi Georges V.
La Maison de Poupées de la Reine Mary est un cadeau de l’Angleterre à la Reine Mary pour la remercier de son comportement exemplaire pendant la première guerre mondiale. Ce projet est une idée de sa cousine, la princesse Marie-Louise qui connaissait bien le goût de la Reine Mary pour l’Art et les Collections.
La Maison a été réalisée par Sir Edwin Lutyens entre 1921 et 1924, aidé de plus de 1500 artisans dont les plus grands peintres, sculpteurs, décorateurs, artistes, menuisiers mais également les grandes marques de l’époque qui ont eu a cœur de réaliser en miniature les biens qu’elles produisaient habituellement (meubles de Waring & Gillow, fusils Purday, automobile de Rolls-Royce, confitures de Cooper’s Oxford, machine à coudre Singer, …)
L’objectif de cette Maison est d’être un témoignage de l’art de vivre britannique de l’époque dans une demeure Royale. Elle est conçue avec une très grande fidélité à la réalité et un luxe de détails. Elle est électrifiée bien sûr, mais possède également un réseau de plomberie alimentant en eau froide et chaude, les robinets et chasses d’eau. Elle possède également un ascenseur qui dessert les différents niveaux.
La Maison est bien évidemment  à l’échelle 1:12. Elle mesure 2,59m de large sur 1,49m de profondeur et 1,52m de haut.

 

  
La Maison est posée sur une base de 60cm de haut contenant 104 tiroirs destinés au rangement des éléments. Elle possède un jardin et un garage pour les automobiles. Sa structure permet de soulever l’ensemble des murs extérieurs pour révéler l’intérieur et ses différents étages.
 
  Le Hall d’entrée avec son escalier de marbre et un sol en marbre et lapis-lazuli.

L’ameublement de la Salle à Manger reflète le style du début du XVIII° siècle. Les 18 chaises en noyer ont des têtes d’aigles sculptées au bout des accoudoirs et une assise en cuir couleur saumon. La table mesure 50,8 cm lorsqu’elle est entièrement déployée. Le tapis est de style Aubusson. La table est mise pour le dîner. La nappe est en lin de Belfast avec le Chiffre Royal. Le service de 18 couverts est en argent et les verres en cristal.
 Le parquet de la cuisine est réalisé en point de Hongrie avec 2500 pièces de bois. Les murs sont carrelés à mi-hauteur comme à l’époque. La cuisine contient un grand nombre d’équipements dont une batterie de cuisine en cuivre, un hachoir, un moulin à café, un rouleau à pâtisserie, des moules à gâteau, un batteur à main pour monter les blancs en neige, mais aussi des brosses et balais (la maison possède même un aspirateur électrique Hoover), …

Le salon est la pièce principale de réception. Le soubassement des murs, les corniches et les encadrements de portes et fenêtres sont en marbre blanc. Les murs sont recouverts d’un damassé de soie rose qui a maintenant fané dans une couleur or. Les sièges au centre de la pièce sont recouverts de broderies. Le tapis est une copie d’un tapis indien du XVI° siècle représentant un jardin. La pièce contient six portraits peints de 25cm de haut dont le Roi Georges V et la Reine Mary.

La bibliothèque occupe toute la largeur du coté ouest de la maison. Elle mesure 1,14m de long. C’est la pièce la plus impressionnante par son architecture et son contenu. Les boiseries sont en noyer italien. La cheminée est en marbre blanc et lapis-lazuli. Le dessus des bureaux contient des crayons, de l’encre et du papier à écrire, mais aussi des pipes et des cigares. Il y a également des journaux comme « The Times » ou « The Daily » ainsi que trois tapis perses. La pièce contient également 300 livres à couvertures de cuir représentant une sélection de livres, copie miniature des livres considérés comme les meilleurs de l’époque. La bibliothèque contient également 3 Bibles et un Coran.

La chambre du Roi a des murs recouverts de panneaux de papier chinois. Les tentures de lits sont en soie damassée rose et or. La tête de lit est brodée aux armes royales. Le tapis est brodé au « petit point ».
  

La salle de bain du Roi possède un plafond voûté, peint avec des satyres et des signes du zodiaque. Les soubassements des murs, la baignoire et les meubles de toilette sont en « verdite africaine» verte et le sol est en marbre blanc. Cette pièce contient de minuscules brosses à dents réalisées à partir des poils les plus fins de l’intérieur des oreilles de chèvres. 
 
La chambre de la Reine a une cheminée en marbre blanc et jade vert. Les murs sont tendus de soie originellement bleue qui est maintenant fanée dans un ton de gris. Le haut du lit à baldaquin est orné de plumes d’autruche. Le tapis est une copie d’un tapis « Aubusson », il mesure 42cm x 35cm. 
  

 Le salon de la Reine est décoré suivant une inspiration chinoise. Il contient une collection de petits objets orientaux comme des sculptures ou des travaux d’aiguilles. Les murs sont recouverts de soie jaune décorée de nénuphars peints. Le mobilier est en imitation bambou.

 


Juste à côté du salon de la Reine se trouve la nurserie. Elle contient un lit à baldaquin pour la nurse et un berceau pour le prince de Galles.


La lingerie contient une cheminée en marbre blanc et six placards en noyer. Un panier en osier servant à transporter le linge est rangé sous la table. La modernité est représentée par une machine à coudre « Singer ».

La cave a un plafond voûté. Elle contient une splendide collection de millésimes prestigieux. Les étiquettes des bouteilles sont reproduites par microphotographie. La cave contient également des bouteilles et un tonneau de bière. 
 Le jardin est contenu dans un tiroir qui se glisse sous la salle à manger.

Muriel
 
 

2 commentaires: