mercredi 4 mars 2015

Magasin BOUCLE D’OR – Tours (37)

Reportage : BOUCLE D’OR – Tours (37)
Au 75 rue de la Scellerie à Tours, une petite boutique attire l’œil des passants et surtout des passantes : les poupées anciennes côtoient les ours usés, des moules à gâteau en cuivre rutilent de mille feux. Il n’en faut pas plus pour s’arrêter et admirer ce qui a fait la joie des petites filles d’autrefois. Je suis allée rendre visite à la charmante propriétaire des lieux, Mireille AURY.
Mireille était secrétaire médicale à Poitiers, dans une première vie, et rien ne la prédestinait à vendre un jour des jouets anciens dans une boutique à Tours. Mais voilà ! Elle a voulu voler de ses propres ailes et avoir un travail indépendant. Elle quitte son travail de secrétaire médicale et ouvre une boutique de vêtements pour enfant à Poitiers. Elle vend  des vêtements de grande marque, de la laine et a même un rayon jouet. Elle crée des modèles en laine Berger du Nord et vend les notices explicatives aux tricoteuses passionnées. Son mari travaille également dans le milieu médical. Un jour il  est muté à Tours.
Voilà comment Mireille s’est installée à Tours, au 75 rue de la Scellerie, il y a 27 ans. A l’époque, cette rue, située dans le vieux Tours,  est connue comme le « quartier des antiquaires ». Petit à petit, elle  arrête son commerce de vêtements et s’oriente vers les jouets anciens et la mercerie ancienne. Sa boutique devient incontournable pour qui cherche des vieux tissus, des rubans, de la passementerie… Elle achète des poupées et refait les vêtements. La collection s’étoffe, se spécialise au fil des rencontres. Les antiquaires voisins lui font profiter des belles occasions.
Sa boutique est parfaitement agencée.  Chaque objet est mis en valeur, présenté dans une mise en scène ou disposé avec goût sur les étagères et dans les armoires. Même l’arrière-boutique est un régal. Un modèle pour scène miniature ! J’ai pu admirer la variété des accessoires de poupée, ombrelles, chapeaux de paille, boutons, chaussures, broderies, la richesse des passementeries chatoyantes, les alignements de bobines de galons et de cordons de toutes les couleurs,  les regards nostalgiques des ours en peluche grimpés dans les rayons, la petite vaisselle en porcelaine… Quelques vitrines sont garnies de décoration de Noël.
On trouve aussi chez Boucle d’Or (c’est le nom du magasin) des moules à gâteaux en cuivre de toute beauté, car les touristes qui visitent les châteaux de la Loire sont émerveillés par les cuisines des châteaux et recherchent le trésor qu’ils vont pouvoir rapporter chez eux. Des créateurs de mode en mal d’inspiration viennent fouiller dans les tiroirs, dans les belles boîtes en carton qui regorgent de vieux tissus et repartent avec des idées neuves. La création est un éternel recommencement !
Depuis quelques années, Mireille a restauré une maison à ARTANNES et y accueille des touristes en chambre d’hôte. Elle leur propose un retour en enfance car elle y dispose d’une boutique similaire.
Mireille a participé à des salons mais « ce n’est plus ce que c’était ! ». Elle a quelques doutes sur la pérennité de son commerce de jouets anciens, car elle reçoit chaque semaine des collectionneuses qui veulent se séparer de leurs joyaux. Le marché n’est plus aussi florissant. La crise se ressent. Elle envisage de proposer des tableaux anciens représentant des scènes d’enfants. La rue de la Scellerie voit disparaître peu à peu les antiquaires qui ont fait son charme. Ils sont remplacés par des galeries d’art, moderne, contemporain, vivement coloré. Un autre monde !
Dany Tournier












Aucun commentaire:

Publier un commentaire