mercredi 30 septembre 2015

Reportage : Dukkehusfestival 25/26 Avril 2015 (Danemark)

Le salon danois 2015 (Dukkehusfestival 2015) s'est tenu les 25 et 26 avril à Farum à 40 minutes du centre de Copenhague par train. Vous pouvez consulter leur site internet www.dukkehusfestival.dk (il existe en version anglaise) avec la liste des miniaturistes (une soixantaine, principalement danois et suédois) et de nombreuses photos des expositions précédentes.
Tout comme le salon 1 zu 12 ou le Kensington Dollshouse Festival, l'événement est également l'occasion pour les clubs et les non-professionnels de montrer leur travail.
      L'association "Miniforeningen" (www.miniforeningen.dk) a présenté son terrain de camping tout confort (piscine, mini-golf, barbecues, boutiques) et ses estivants super équipés (mini-vans et roulottes) et super occupés (bains de soleil, jeux, pique-niques, rafraichissements, bricolage etc).
 

     
Les vieilles dames nudistes ont fait leur effet: exclamations, rires et mini-file d'attente pour les photographier. Notez les légumes encore sous cellophane, le chien qui préfère une chaussure (sabot suédois par Marie Creutz) à sa pâté, le rouleau de papier toilette derrière le siège du van ou bien encore la boîte à gants qui déborde.

     
Marie Creutz fabrique donc des personnages, des sacs et des chaussures typiquement suédoises (qui ne sont pas toutes mâchouillées par un bulldog) et qu'elle commercialise également sur le site www.etsy.com sous le nom minis2you.





     Parmi les exposants danois, Kurt Jensen fabrique du mobilier design danois des années 50-60 mais ne souhaitait pas montrer son travail sur internet. Vous en retrouvez cependant quelques exemples sur le site du musée danois de maisons de poupées "Miniseum" (www.miniseum.dk) et en grandeur nature au Design Museum Danemark (www.designmuseum.dk)
     Tanja Jensen fabrique de la nourriture internationale sous le nom de Sugarcharmshop (qu'elle commercialise également sur www.etsy.com)

La boutique en ligne Dukkehusbutikken a mis en scène quelques pièces sous la forme d'une épicerie et son déambulateur aurait aussi pu convenir à la scène de nos grands-mères nudistes.


La boutique suédoise "Minimani" présentait le magazine suédois dédié aux maisons de poupées :


Christelle

Aucun commentaire:

Publier un commentaire